fond haut blog
Rechercher

Transition énergétique : et si on parlait de mobilité ?

vendredi 28 juin 2013

 

Nous vous en avons souvent parlé sur le blog de Dridi : la question de la mobilité est une problématique au coeur de notre secteur d'activité. Il s'agit d'une préoccupation élémentaire destinée à verdir au mieux le nettoyage industriel. Transport en commun, véhicules électriques ou peu gourmands en énergie, co-voiturage... Voilà les différents axes sur lesquels planche Dridi, entreprise de nettoyage à Angers (Maine-et-Loire, 49), au quotidien ! Aujourd'hui nous abordons ce point pour le mettre en lien avec la transition énergétique.

Au début de mois de mai, nous nous inquiétions de l'absence du thème de la mobilité dans le débat de la transition énergétique. Et bien vient à point qui sait attendre... La question des transports a été abordée le jeudi 20 juin, au moment même où le débat touchait à sa fin. Aspects mis en exergue : la performance énergétique des modes de transport, le parc routier, les comportements des usagers face aux nouveaux enjeux, la durabilité...

L'échange s'est appuyé sur une étude menée par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Au travers de cette publication, ont été abordées les problématiques liées au rendement énergétique des carburants des véhicules d'ici 2020 et à la « dépollution du diesel »...

L'étude prédit différentes évolutions : d'ici 2020, la consommation de carburant réduirait de 10% (-4 millions de tonnes de CO2), puis de 26% en 2030 (-10000 millions) et ce, par rapport à 2010. En parallèle, « l'importance de l'effort des constructeurs automobiles en matière d'efficacité énergétique des véhicules » a largement été soulignée durant le débat.

Nous en parlions en tout début d'article, une autre alternative reste à être développée dans le cadre de la transition énergétique : celle des voitures partagées, concomitante au changement d'habitudes des usagers. Le groupe d'experts a cru bon de le rappeler : « il y a 175 millions de déplacements en France chaque jour et donc 175 millions de décisions des usagers »...


Sources : http://elus-clermontferrand.eelv.fr & actu-environnement.com

Faire un commentaire / Lire les commentaires (0)

filet

La place de la parole citoyenne dans le débat sur l'énergie

vendredi 21 juin 2013

 

Le débat sur l'énergie fait couler beaucoup d'encre. À plusieurs reprises déjà, nous vous en avons parlé sur le blog de Dridri. Dernier billet en date à ce sujet, celui sur la place laissée aux citoyens au coeur de ces échanges de haute importance. C'est sur ce point que nous revenons aujourd'hui. En effet, hier, un bilan sur le volet citoyen du débat a été fait au Conseil national. Dridi, entreprise de nettoyage à Angers (Maine-et-Loire, 49), vous trace ici les grandes lignes de cet échange.

Entre accords et désaccords, citoyens et experts voient se créer un réel décalage : un fossé se creuse quant à la vision à long terme et les préoccupations du plus grand nombre. Le Conseil national d'hier a été l'occasion de mettre en exergue les différentes déficiences du débat proposé à l'échelle citoyenne.

Pointée du doigt lors du Conseil national du 20 juin, l'absence de la question de la santé publique dans le débat s'est faite largement sentir. Autre regret abordé ce même jour : la non-implication des écoles dans cette démarche vers la transition énergétique. La problématique des déplacements a eux aussi fait défaut dans la discussion même si le secrétaire général du débat Thierry Wahl l'affirme : « La question des transports prédomine ».

Le Comité citoyen, représentant de la parole citoyenne, a regretté que la transition énergétique ne soit amenée à prendre concrètement effet qu' à l'horizon 2050, alors que nombre de pays européens sont déjà en plein coeur de la démarche. Autre regret : le manque de prise en compte du niveau local. Si l'avis des citoyens a été demandé, à l'heure actuelle, des efforts restent encore à faire. Le Comité citoyen a proposé au Conseil national de nombreuses recommandations destinées à pallier ces différentes insuffisances. Reste à voir si elles seront prises en considération et surtout mises en application...


Sources : actu-environnement.com & arf.asso.fr

Faire un commentaire / Lire les commentaires (0)

filet

La collecte pneumatique pour optimiser le ramassage des déchets

mercredi 05 juin 2013

 

Petit à petit, on voit la production des déchets ménagers augmenter de manière considérable. Lien de cause à effet, dans de nombreuses grandes villes, la capacité de collecte arrive à saturation. De ces constats découle une problématique : quels procédés de collecte peuvent-ils optimiser le ramassage des ordures et limiter les nuisances liées à cette activité ? Parmi les réponses à cette question, une option s'avère a priori satisfaisante : la collecte par aspiration pneumatique.

Une petite explication quant à ce procédé de collecte des déchets semble nécessaire ! Récent en France, le principe de collecte pneumatique a pourtant été adopté dans les pays nordique voilà plus de 40 ans... Cette technologie assez simple permet de transporter des déchets du point de dépôt au point de traitement. L'enjeu : limiter le plus possible l'utilisation de camions.

Plus clairement, les ordures ménagères et les déchets issus du tri sélectif sont déposés par les usagers dans des bornes directement reliées à un système enterré de canalisation. D'abord stockés au sein du point de collecte, ils sont ensuite captés par un flux d'air pour parcourir le réseau souterrain et arriver jusqu'au terminal. Une fois compactés, les déchets sont finalement transportés par des camions et finissent leur cycle dans un centre d'incinération ou vers des filières de valorisation.

Les avantages de la collecte pneumatique sont loin d'être négligeables. En effet, les mauvaises odeurs disparaissent et les bennes à ordures deviennent inutiles... Toutefois, l'installation d'un tel outil reste un véritable investissement. En effet, la mise au point de ce type de collecte dans une ville reviendrait à 2200 par logement. Pour autant, les villes de Saint-Ouen, d'Issy-les-Moulineaux et de Vitry-sur-Seine, entre autres, ont déjà adopté ce procédé. Dridi, entreprise de nettoyage dans le Maine et Loire (49), en vient à se poser une question légitime : à quand l'installation de nouveau procédé de collecte à Angers ? En attendant la réponse, nous continuons de vous tenir informés !


Sources : actu-environnement.com & vitry94.fr

Faire un commentaire / Lire les commentaires (0)

filet

Débat sur la transition énergétique : les citoyens au coeur de la démarche

mercredi 29 mai 2013

 

La transition énergétique est en plein coeur de l'actualité. Impossible d'y échapper ! Sur notre blog nous vous avions déjà parlé du déroulement à l'échelle locale de l'opération. Et bien samedi dernier, lors de la « journée citoyenne », quelque mille citoyens se sont réunis dans 14 régions françaises dans le cadre du débat national sur la transition énergétique.

Principe de l'opération : rassembler des groupes de citoyens partout en France et les faire débattre de l'enjeu énergétique. Cette méthodologie a été directement inspirée de celle utilisée lors du sommet de Copenhague sur le climat, en 2009. Ainsi, 15 jours avant cette journée citoyenne, chaque participant s'est vu recevoir un livret sur la transition énergétique. Le jour J, des séquences vidéo ont été projetées, chacune correspondant à chaque grand thème. À l'issue de ces étapes, les participants au débat ont répondu de manière individuelle à un questionnaire.

Delphine Batho, en revenant sur la journée citoyenne a déclaré : « Cette première à l'échelle nationale d'un processus de démocratie participative (...) a été une réussite. (...) J'ai vu sur le terrain une soif de participation des citoyens ». De fait, à l'issue de l'événement, 94% des 1115 participants ont estimé que la mise en place de démarches de ce genre serait souhaitable, à l'avenir.

« La transition énergétique est vue comme une chance, une opportunité de changer de modèle, avec une convergence forte des enjeux sociaux, économiques et sociaux ». Dridi, entreprise de nettoyage à Angers (49, Maine-et-Loire), s'accorde à penser qu'il s'agit d'une belle occasion pour faire évoluer le modèle. Cette démarche participative pourrait incarner une transition, un passage entre la théorie et l'action. À suivre...



Sources : transition-energetique.gouv.fr & actu-environnement.fr

Faire un commentaire / Lire les commentaires (0)

filet

Transport et nettoyage industriel : la mobilité durable est-elle applicable ?

jeudi 16 mai 2013

 

L'année dernière déjà, nous abordions avec vous sur ce blog la problématique du tout électrique. Dridi, entreprise de nettoyage à Angers (49, Maine-et-Loire), est amenée chaque jour à mettre à disposition de ses employés des véhicules de transport. À l'heure actuelle, notre flotte équivaut à 8 véhicules. Passer au tout électrique serait donc envisageable.

Certains comme la poste ou d'autres entreprises de propreté ont déjà franchi le pas en investissant dans des véhicules électriques. D'autres ont opté pour la formation de leurs employés à la conduite éco-responsable. Information non négligeable : une conduite adaptée permet de réduire de 15% la consommation de carburant et les émissions polluantes dans l'atmosphère.

Le 7 mai dernier, le Ministère des Transports lançait un appel à projets. L'objectif : promouvoir les transports collectifs et la mobilité durable. Si l'on se concentre sur notre secteur, celui du nettoyage industriel, le transport collectif peut faire partie des solutions les plus vertes.

Les candidats à cet appel à projets devront remettre leur dossier de candidature d'ici le 15 septembre prochain. Le développement des transports collectifs urbains et des actions de mobilité durable entre en adéquation avec la politique de transition écologique engagée par le gouvernement. Le ministre confirme la volonté du gouvernement en affirmant que ces modes de transports « permettent d lutter contre la congestion urbaine et de réduire la pollution de l'air en aidant au report modal vers des modes de transport plus responsable ».


Source : actu-environnement.com & fr.vox.ulule.com

Faire un commentaire / Lire les commentaires (0)

filet

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

ActuEco-innovation RéflexionBiographie

Evelyne CADUS

Bonjour, Avons nous la certitude que les entreprisesde nettoyages pratiquent le recyclage des ampoules et néon ?

L'agenda des parutions de Jean Charles Taugourdeau

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

mentions légales

Facebook JCTSite