fond haut blog
Rechercher

Zoom sur l'avenir des biocides

mercredi 11 octobre 2017

 

Le Congrès Biocides s'est déroulé à Lyon les 4 et 5 octobre. L'occasion de faire le point sur la réglementation relative aux produits biocides.

Durant deux jours, des experts juridiques, techniques et scientifiques se sont succédé à la tribune du Congrès Biocides, qui se tenait les 4 et 5 octobre à l'Espace Tête d'or à Lyon. 250 professionnels de tous les secteurs ont assisté à cet événement, organisé par ABE. L'objectif était d'aborder en détails le règlement qui s'applique aux produits biocides.

Depuis plusieurs années, les fabricants de substances actives et les formulateurs ont fort à faire avec cette réglementation, qui comporte plusieurs étapes et évolue en permanence.  

Un process long et coûteux

Chaque substance active doit être évaluée et autorisée par les instances européennes. Les produits biocides doivent ensuite recevoir une autorisation de mise sur le marché (AMM). Qu'elles soient nationales, européennes, par famille de produits ou pour un produit identique, ces demandes d'AMM sont complexes, prennent du temps et coûtent cher. Et une demande de mise sur le marché d'une formulation coûte tellement cher (200 000 € minimum) que les formulateurs n'ont guère d'autres choix que de se regrouper. C'est le cas dans la désinfection avec le groupement de formulateurs de biocides (GFB) qui réunit notamment Eyrein Industrie, Hygiène & Nature, Laboratoires Rochex et Hydrachim. Ils partagent les coûts pour les demandes d'AMM des produits biocides.

Désinfectants et produits de pest control  

Les produits désinfectants, utilisés fréquemment par les entreprises de propreté, sont concernés dans le cadre de la catégorie TP2* du groupe 1 (type de produit) du règlement Biocides. À noter que l'ensemble des produits de lutte contre les nuisibles sont des biocides (TP8, 14, 15, 18 et 23). Les utilisateurs ont aussi des exigences à respecter pour les conditions d'utilisation. Les agents susceptibles de manipuler des produits de pest control (rodenticides, avicides, insecticides...) doivent détenir le Certibiocides depuis juillet 2015.  

Peut-on encore innover ? 

Pour continuer à innover, les fabricants de produits biocides auront besoin de suffisamment de substances actives. Faire évaluer une substance active est un processus long et coûteux, contraint par une réglementation très exigeante. Est-il possible d'en créer de nouvelles ? Peut-on utiliser des substances venant d'un autre secteur du marché comme, par exemple, le domaine phytosanitaire ?   Le marché des biocides est faible en volume comparativement à celui des produits phytosanitaires. Beaucoup plus fragmenté, il est composé de PME. Le retour sur investissement est difficile pour développer une nouvelle substance, qui nécessite une décennie de travail, au moins... En vingt ans, il y a eu seulement 10 à 20 nouvelles substances actives.

Source : www.services-proprete.fr  

Faire un commentaire / Lire les commentaires (0)

filet

Zoom sur les produits de nettoyage

mercredi 20 septembre 2017

 

Les produits de nettoyage font partie des moyens d'entretien comme le matériel de nettoyage. Il existe des produits adaptés à toutes les surfaces et à toutes les techniques de nettoyage.   

 

Hygiène des sanitaires

  • Nettoyants parfumés pour les lavabos   
  • Désodorisants    
  • Déboucheurs de canalisation    
  • Savon  

Hygiène des sols           

  • Détergents    
  • Décapant    
  • Cires pour parquet  

Hygiène des textiles

  • Lessives  

Hygiène générale          

  • Virucides    
  • Germicides    
  • Bactéricides  

Hygiène des vitres       

  • Nettoyant vitres    
  • Solutions antistatiques  

Quels sont les produits d'entretien innovants ?  

Tous les produits de base disposent aujourd'hui de déclinaisons pour réponde aux exigences de normes, de respect de l'environnement ou simplement pour des questions pratiques :

  • Des solutions plus concentrées en agents actifs,    
  • Des produits biodégradables pour que votre entreprise s'inscrive dans une démarche d'hygiène durable :
    • Les nouveaux produits sur le marché sont souvent un retour aux sources, les fabricants utilisent de moins en moins de produits chimiques et préfèrent les solutions d'origine végétale.        
    • Leur conditionnement est pensé pour être mieux recyclé.  

Où acheter des produits de nettoyage ?      

  • En grande surface ou dans une boutique de quartier : c'est la solution la plus pratique pour les PME, les TPE ou les professions libérales qui n'ont pas recours aux grosses sociétés de nettoyage.    
  • Même en faisant appel à un agent d'entretien indépendant, il est possible que vous deviez fournir les produits et le matériel.    
  • Vous pouvez également acheter moins cher sur Internet.  

Bon à savoir : si vous faites appel à une entreprise de nettoyage d'entreprise comme Dridi Nettoyage, celle-ci fournira elle-même les produits d'entretien avec lesquels elle est habituée à travailler. Vous avez cependant le droit de l'interroger sur la nature de ces produits (notamment si vous souhaitez qu'elle n'utilise que des solutions respectueuses de l'environnement).  

Sources : nettoyage-entreprise.ooreka.fr

Faire un commentaire / Lire les commentaires (0)

filet

Conférence sur les métiers de la propreté par la CRAMIF

mercredi 13 septembre 2017

 

«Des guides pour agir ensemble en prévention», c'est le thème d'une conférence sur les métiers de la propreté, organisée par la Cramif le 25 septembre à Paris.

La Cramif organise, le 25 septembre, une conférence sur les métiers de la propreté. Des représentants de la Direccte, de la FEP, de Metranep et des SIST interviendront au cours de cette matinée (9h à 12h30), qui se déroulera à Paris 19e.

Cette conférence a notamment pour objectif de valoriser et diffuser les deux guides «Repérer, évaluer, et prévenir les risques professionnels dans les métiers de la propreté» et «Prévention des risques professionnels : guide de sensibilisation des salariés», et ainsi accroître la mobilisation des acteurs sur le terrain.

Ces guides ont été réalisés grâce à une collaboration entre les professionnels de la propreté, les services de santé au travail et les acteurs de la prévention.

Les métiers de la propreté représentent en effet un secteur d'activité particulièrement exposé aux risques professionnels, ces derniers étant souvent mal connus avec des conséquences fortes pour les salariés et les entreprises.

Chez Dridi, entreprise de nettoyage à Angers (Maine-et-Loire, 49), nous aimons nous tenir au courant de l'actualité de notre secteur à l'échelle nationale et internationale. Au vu de notre activité de nettoyage industriel, ce thème attire particulièrement notre attention.

Source : www.services-proprete.fr

Faire un commentaire / Lire les commentaires (0)

filet

Zoom sur l'hygiène des mains & la vie en entreprise

mercredi 23 août 2017

 

L'hygiène des mains en entreprise, comme à la maison, est primordiale. Quel que soit le secteur d'activité, des gestes simples sont essentiels. Une mauvaise hygiène des mains peut être à l'origine de petites épidémies et ralentir très brutalement l'activité de l'entreprise. Il est donc essentiel d'informer régulièrement les personnels des bonnes pratiques à suivre. Importance de l'hygiène des mains en entreprise Le lavage des mains comme leur essuyage sont des instants sensibles de la santé et de l'hygiène au sein d'une entreprise.

Certaines études montrent qu'en France 25 % des personnes ne se lavent pas les mains après être passés aux toilettes, 20 % se limitent à un rinçage approximatif à l'eau et 10 % ne les essuient  pas.

L'hygiène des mains n'est pas qu'une question réservée à des secteurs sensibles comme le monde médical ou l'agroalimentaire. Elle n'est pas non plus réservée aux crises sanitaires comme les épisodes de grippe A. L'hygiène des mains est le premier barrage contre les épidémies à l'origine de très nombreux arrêts maladie dans les entreprises.

Bon à savoir : ce sont en effet par les mains que se transmettent le plus souvent les virus, les germes ou encore les bactéries. Toutes ces nuisances sont à l'origine de nombreuses pathologies allant du simple rhume aux infections de l'appareil digestif.

Les éléments à surveiller L'hygiène des mains en entreprise ne se limite pas à des gestes de propreté de base. Il est important de désinfecter tous les éléments susceptibles d'être manipulés par plusieurs personnes, tels que :

  • les poignées de porte,
  • les interrupteurs,    
  • les boutons d'ascenseurs,    
  • les ouvertures de fenêtres,    
  • les téléphones,
  • le matériel informatique    
  • les comptoirs d'accueil,    
  • les fontaines et autres distributeurs d'eau, de barres sucrées ou de boissons.  

Par ailleurs, pour éviter les problèmes d'allergie, les moquettes, les rideaux, les tapis ou les voilages doivent également être désinfectés. Ces tissus sont également le support de prolifération nombreuses bactéries.

Matériels pour l'hygiène des mains en entreprise  : Il existe aujourd'hui une multitude d'appareils pour le respect des règles sanitaires inhérentes à la vie en communauté.  

Des savons sains dans des distributeurs intelligemment conçus permettent de réduire considérablement les risques de transmission de virus et autres bactéries. Les modèles disponibles sur le marché répondent dorénavant à tous les besoins spécifiques.  

Ainsi, on trouve :      

  • Des gammes classiques pour les bureaux : conçus pour l'usage le plus simple à proximité des toilettes par exemple. Les différents modèles de distributeurs peuvent varier dans leurs design, leur couleur ou leur contenance.    
  • Des gammes pour les ateliers (garages automobiles, contrôles techniques, boutiques d'artisans...).    
  • Des gammes spécifiques pour des besoins particuliers s'inscrivant par exemple dans la démarche normes HACCP pour l'agroalimentaire ou le RABC pour le milieu hospitalier, mais également pour les grandes surfaces, les gymnases publics ou encore pour l'hôtellerie.  
  • Pour l'essuyage, diverses solutions existent : des rouleaux de tissus, très absorbants et plus respectueux pour l'environnement que les solutions jetables, des distributeurs de feuilles de papier à l'unité, de diverses qualités, faciles à attraper et particulièrement adaptés pour les travaux très salissants. Matériel nettoyage professionnel  

Les entreprises ne sont pas tenues légalement d'afficher « lavage des mains obligatoire » dans les toilettes ou à la sortie des postes de travail. Néanmoins, les chiffres montrent qu'il est préférable de rappeler quelques évidences aux usagers des sanitaires et autres espaces d'Hygiène collective. Mieux vaut être trop prudent que pas assez...

Sources : nettoyage-entreprise.ooreka.fr

Faire un commentaire / Lire les commentaires (0)

filet

Prestation de nettoyage : Quel coût global ?

mercredi 09 août 2017

 

La FEP (Fédération des Entreprises de Propreté) publie une brochure sur le coût global des prestations de propreté, proposant une grille d'analyse et des bonnes pratiques.

La brochure « Coût global des prestations de propreté » propose une synthèse des analyses faites lors de réunions du groupe de travail mis en place par l'ObsAR et la FEP en 2016. Celui-ci associe entreprises de propreté et donneurs d’ordres dans l’objectif de proposer une méthode pour décomposer les différents coûts identifiés dans le processus d’achat, en incluant la notion de responsabilité sociétale.

La somme de ces coûts, compris au sens le plus large, intégrant les notions de risques et de création de valeur, constitue ce que l’on appelle le « coût global » de la prestation de services. Car le coût d’une prestation de propreté se résume trop souvent à celui de la main-d’œuvre, de ses déplacements et du matériel employé pour réaliser la prestation.

Les autres coûts, moins visibles et plus indirects, sont négligés ou sous-estimés, alors qu’ils sont souvent des éléments indispensables à la qualité du service : leur prise en compte est déterminante pour évaluer le juste prix d’une prestation satisfaisante sur la durée.

La brochure présente également une grille d’analyse et les « bonnes pratiques » qui ont pu être identifiées en termes de vente et d’achat responsable de la prestation de propreté.

Source : www.services-proprete.fr, www.monde-proprete.com

Faire un commentaire / Lire les commentaires (0)

filet

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

ActuEco-innovation RéflexionBiographie

Evelyne CADUS

Bonjour, Avons nous la certitude que les entreprisesde nettoyages pratiquent le recyclage des ampoules et néon ?

L'agenda des parutions de Jean Charles Taugourdeau

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

mentions légales

Facebook JCTSite